linkclubformationsocial-linkedinetude

Dans le cadre d’un projet SIRH, l’assistance à maîtrise d’ouvrage peut être une aide déterminante. Elle permet de constituer un attelage efficace entre experts métiers et spécialistes informatiques, qui entraînera dans son sillage l’ensemble des futurs utilisateurs. ConvictionsRH vous aide cette semaine à développer une équipe projet solide et solidaire.

les clés d’une équipe projet soudée-crh

L’AMOA SIRH, lorsqu’elle est bien définie, crée une réelle dynamique sur toutes les phases de votre projet. De l’expression des besoins métier au déploiement de la solution en passant par l’incontournable conduite du changement, l’AMOA favorise la communication entre les différents acteurs de votre projet SIRH car elle diminue les risques d’incompréhension. Les « boosters » de cette dynamique sont de plusieurs ordres, tout au long de la progression de votre projet.

 

Constituez votre équipe projet en réussissant l’union MOE/MOA

C’est l’une des vertus-clés de l’AMOA : réussir une union difficile, mais qui n’est pas pour autant contre-nature, et faire travailler ensemble deux mondes qui, en dehors des projets, communiquent rarement entre eux : les maîtres d’ouvrage (MOA) et les maîtres d’œuvre (MOE).

Les premiers, les MOA, sont les donneurs d’ordre, souvent issus de la Direction RH. Ils sont généralement les initiateurs et les principaux utilisateurs de votre future solution SIRH. Ils expriment des besoins métier liés à des problématiques RH.

Les seconds, les MOE, venus de la DSI et/ou de sociétés externes (ex : intégrateurs, éditeurs…) traduisent les aspirations des MOA dans le SI, en veillant à la compatibilité IT avec les standards de l’entreprise.

Le défi de l’AMOA est donc de s’assurer que les demandes des MOA soient pleinement décrites et comprises par les MOE, et que les solutions apportées par les MOE répondent non seulement aux besoins des MOA mais également aux contraintes IT de la société.

Afin de faciliter cette communication, votre équipe projet doit donc mêler MOE et MOA, qui travailleront ensemble à la bonne constitution de votre future solution.

Autour de ce premier cercle, une équipe projet élargie peut aussi se former, constituée des représentants de chacun des métiers qui utiliseront demain la future solution tels que :

  • un recruteur ;
  • un gestionnaire paie ;
  • un gestionnaire de la formation ;
  • un responsable emploi…

 

 Cadrez votre projet en désignant un sponsor

Une règle d’or : 1 projet = 1 sponsor !

Chaque projet doit avoir son sponsor. Le sponsor est la personne qui connait l’ambition du projet et aura la capacité de trancher en cas d’opinions divergentes. Il pourra également être un relai auprès des membres dirigeants de la société.

Une fois le sponsor désigné et les équipes projet constituées, ces dernières peuvent donc passer à l’action. Afin de sécuriser le projet, il s’agit tout d’abord de bien le cadrer, notamment en définissant le périmètre du projet, en évaluant le temps nécessaire à sa mise en place, et en définissant un budget.

Ces 3 composantes seront suivies par l’AMOA tout au long de votre projet SIRH via des instances de gouvernance :

  • Au sein de l’équipe projet : les comités projet /comités de suivi sont des points réguliers regroupant l’équipe projet (MOA, MOE, AMOA), toutes les 1 à 2 semaines. Ces réunions permettent de faire un point d’avancement précis sur toutes les actions à conduire, d’identifier les risques liés au projet ou les points à faire valider par le sponsor.
  • Auprès du sponsor : les comités de pilotage permettent de faire un point d’avancement sur le projet, en termes de planning, de budget et de risques ou de valider certaines décisions.

 

 Intégrez la dimension de Conduite du changement tout au long du projet !

Tout au long de l’avancement de votre projet il est important de communiquer et d’anticiper les changements que le projet va impliquer sur les différentes populations ! Il faut donc analyser précisément les acteurs qui seront impactés par le projet, identifier la/les formes d’accompagnement spécifiques à mettre en place. Ces actions pourront aller d’une information par mail à des formations sur plusieurs jours. L’objectif principal est de fédérer autour de ce projet et d’anticiper au maximum l’impact du changement sur les différents acteurs.

Mettre en place des rendez-vous où les parties prenantes pourront échanger est de manière générale indispensable !

La démarche d’AMOA SIRH mise donc sur les rapports humains ! Veiller à l’adhésion de tous, prévenir les incompréhensions et encourager le dialogue entre les métiers sont autant d’atouts pour une réussite collective et durable.

Lauriane GAVIDIA

En savoir plus : découvrez l’offre SIRH de convictionsRH