linkclubformationsocial-linkedinetude

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) prouve depuis cinquante ans son efficacité au sein des grandes entreprises selon la qualité de la méthode utilisée. Responsables RH de PME, vous avez peut-être hésité à franchir le pas, avant de finalement renoncer. Peut-être avez-vous craint que cette démarche soit trop coûteuse ou inefficace sur le long terme ? Dans cet article, j’espère vous convaincre des réelles valeurs ajoutées que peut apporter la GPEC à votre entreprise.

quelles valeurs ajoutées pour ma PME-crh

GPEC et PME 

Si la mise en place d’une Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences est obligatoire pour les entreprises de plus de 300 salariés, les PME ont de leur côté la liberté de s’en passer. Une liberté dont elles usent bien volontiers ! Pourtant, ce type de solution comporte bien des avantages.

Mais comme « nul ne sait où il va s’il ne sait d’où il vient », avant de vous les révéler, un bref rappel historique s’impose.

 

50 ans d’évolutions

Au commencement il y a la GPE, pour Gestion Prévisionnelle des Effectifs. Née dans les années 60, elle permet aux entreprises d’anticiper quantitativement leurs besoins en personnel. Dans les années 70, la notion de « Ressource humaine » se développe. A la GPE succède la GPC, pour Gestion Prévisionnelle des Carrières.

Le terme GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) fait réellement son apparition dans les années 90, avec l’apport de la notion de « compétence » dans un environnement en pleine mutation.

 

50 ans… D’incertitudes pour les PME

Au cours de mes échanges avec bon nombre d’entre vous, j’ai pu entendre vos interrogations sur la mise en place de la GPEC pour une PME.

Au niveau financier tout d’abord : Quel investissement l’initialisation de la démarche représente-t-elle pour ma PME ? Et quel en sera le réel retour sur investissement ?

Au niveau opérationnel et social ensuite : La GPEC n’est-elle pas trop compliquée, trop abstraite ? Ne risque-t-elle pas de déshumaniser mon entreprise ?

Et enfin au niveau stratégique : En cette période de crise, je ne sais déjà pas ce que deviendra mon entreprise dans un an, alors comment savoir de quelles compétences j’aurai besoin dans cinq ou dix ans ? 

 

Un outil simple, opérationnel et économique

Je tiens à vous rassurer : la GPEC est tout le contraire d’une usine à gaz. Elle est pragmatique et d’une grande praticité puisqu’une fois mise en place, elle apporte des solutions simples à tous les processus RH : recrutement, gestion des carrières, formation, marketing RH

Elle développe des objectifs RH bien définis, afin d’apporter à votre PME des résultats tangibles et concrets. Au regard des nombreuses expériences réussies de mise en place de la GPEC dans les PME que j’ai pu accompagner, je peux vous affirmer qu’il s’agit d’une solution pleinement opérationnelle qui vous donnera une vision plus claire sur les perspectives de votre société, et sera pour elle un vecteur efficace de croissance.

Cette efficacité vous assure un retour sur investissement rapide. Néanmoins, si  le coût de la mise en place d’une solution GPEC vous fait encore hésiter, plusieurs moyens existent pour le réduire grandement.

Vous pouvez en effet bénéficier d’aides de la part de pôles de compétitivité, d’organismes comme votre OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés), ou encore du FPSPP (Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels). Ce dernier a alloué 50 millions d’euros aux projets territoriaux d’accès aux dispositifs de mutations économiques et technologiques pour l’année 2013, dont 10 millions proviennent du FSE (Fonds Social Européen), qui peut à lui seul financer jusqu’à 45% du montant de ces projets.

Mais la GPEC vous apporte bien d’autres choses encore, difficilement quantifiables mais inestimables pour le rayonnement de votre PME.

 

La maîtrise et le rayonnement de votre marque employeur interne et externe

Le diagnostic complet de votre GPEC sur les besoins de votre société vous indique clairement les marges de manœuvre dont vous bénéficiez pour faire évoluer vos effectifs. Vous fidélisez ainsi vos collaborateurs, ce qui vous permet de maîtriser l’identité employeur interne de votre société. Cela apporte aussi un plus non négligeable pour son attractivité et donc pour son image, ce qui améliorera aussi votre marque employeur… Externe ! Alors à vous de jouer, chers responsables RH : dans la mise en place de votre future solution GPEC, votre rôle est stratégique.

 

Miser sur la GPEC

Pour finir, ma conviction est que vous avez tout à gagner à vous tourner vers vos voisins : entreprises mais aussi collectivités locales, pôles de compétitivité, organismes de formation. Vous gagnez également à mettre en place, à l’aide de cet écosystème local, la toute nouvelle déclinaison de la GPEC : la GPECT (Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriales) ou GTEC (Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences).

Je vous en donne le principal avantage : en mutualisant les services comme la gestion du temps et des activités, la paie ou la gestion administrative des RH, vous mutualisez également les coûts ! A l’instar des CSP RH (Centres de Services Partagés), cette transformation des organisations en collaboration avec des partenaires locaux vous permet d’optimiser vos outils et donc de gagner à la fois du temps et de l’argent. Cela vous donnera peut-être envie de mener d’autres projets communs, qui sait ?

La GPEC est donc à la fois une solution simple, économique et efficace pour votre PME. Pour réussir son déploiement, n’agissez cependant pas seul : votre direction, vos collaborateurs mais aussi vos partenaires territoriaux sont là pour vous accompagner ! La réussite de cette approche de la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences sera la vôtre, car elle prouvera que vous êtes capable de concevoir, contrôler et conduire vos propres processus de décision. La GPEC structurera et légitimera ainsi l’ensemble de votre GRH.

Marie Caroline DUCASSE